IL ETAIT UNE FOIS...."LE GRANDASSE "ET"" LE PETIT....

  • Par velossimo
  • Le dimanche, 03 Mars 2013
  • Commentaires (0)

Salut à  tous et à  toute!

Il était une  fois, ou plutôt  deux, dans ce  joli département qu'on appelle  le Tarn,deux cyclos des plus réputés, tous  deux  membres  actifs  des  stars de l'ASPCG vélo.

 

L'un s'appelait, se faisait appeler  ou était  surnommé "  le Grandasse"  et l'autre pareillement " le Petit".


C'est Bernard, dit Lolo, qui , depuis  longtemps, avait affectueusement trouvé ce sobriquet de "petit"à l'un de  nos  deux cyclos.


Tous deux , Lolo et  lui, collègues depuis longtemps, cultivaient une profonde  amitié littéraire  et  sportive. Et l'un  avait déjà coaché  en VTT le  second lorsqu'il  s'était   décidé, par  exemple, à courir à pied  les....100 kilomètres  de Millau.


Depuis, il  a  fait  pire  et  compte  bien  continuer  dans  cette  voie  jusqu'en  Nouvelle Calédonie.


L'appellation d'origine ( plus  ou  moins) contrôlée  de grandasse semble  plus  récente car, auparavant, l'intéressé nous  semblait proche d'un  coureur luxembourgeois en mal de  cale dans les  montagnes  du Tour  de France  ou , dans  ses périodes les plus  euphoriques,de Catherine Ringer et de la grande époque  des Rita Mitsuko. Oui, oui, c'est  bien ça?

 

Nous, les autres cyclos de l'Aspcg Tarn , on les aimait  bien tous  les  deux.

On en a  fait  des  sorties  avec eux, aux quatre  coins  de l'Albigeois, du Gaillacois, du Cordais, du Ségala, du Viaur,des monts  de Lacaune et du Pic  du Montalet, des Alpes, des Pyrénées, du Cantal, du Ventoux, des gorges  du Tarn et du Lot , avant prochainement d'arpenter  les  corniches  des gorges  de l'ardèche...

On connaissait à notre Grandasse pas mal  de  talents.Le vélo, bien sûr hormis l'exactitude des  kilométrages prévus lorsqu'il  nous  emmène  sur  ses  terres aurifères,  la batterie- celle  des  orchestres , pas  celle  de  la  cuisine- si  mes  renseignements  généraux  s'avèrent  exacts, le  théâtre au Séquestre, la  rando accompagnée  de Pixel, un certain syndicalisme poil à gratter.Quant à la  cigarette....

L'histoire du Grandasse et  du Petit  a pris  consistance  ce dimanche 3 mars, jour  de  reprise  du  vélo par André A L'Ex André, après  un bon mois  de  repos  et cinq  heures maximum  (  en  deux  fois!) de home  trainer chemin Lapérouse;

 

Nous étions  venus nombreux à  ce rendez  vous  avec André: Pélou le Mirandolais, Didier l'Endurant, Walter le  titanesque  Fanfaronissimo, Jean Louis le Basque Refrigérant, Hervé Jacques R, Xav l'Ovalien alpin, Bernard dit Lolo et moi.

 

Nous revenions  de Lisle  sur Tarn vers Albi à une  moyenne  d'un peu plus  de 24km/h permettant  aux stars  de  rouler à l'économie  et  aux  deux grupettistes  de  suivre sans sombrer en totale asphyxie.

 

Le peloton des  dix  était  scindé  en deux. Soudain, devant, "le Petit" stoppe, croit et fait  croire  à  une  crevaison de  sa  roue  avant.Fausse alerte.Ils repartent  et  nous  avec.

Un peu plus  loin, nouvel arrêt général." Le Petit" sort une  mini  pompe et s'active énergiquement pour  regonfler le  pneu avant.Devant  ses mouvements saccadés et répétitifs , je  ne  peux m'empêcher de  lui  dire...."Elle  est  bien petite  cette  pompe!"

Un quart  de  seconde s'écoule  et " Le Grandasse"  nous  délivre  alors  sa  pensée  du  dimanche  matin "....Normal, tout  est  proportionné  chez...."

 

Bon, j'imagine  que  chacun a  compris quels  copains  ont  si  brillamment  interprété  ce matin les  rôles  du Grandasse  et  du Petit.

 

Ont  ils  réglé  leur  compte à coups  de  sprint  vers  les  panneaux, de  retour  sur Albi?

Demandez  leur  directement  car je  suis  rentré trop loin derrière  pour  le  savoir.

MICHEL
3 Mars 2013 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×