PARIS ROUBAIX pour les uns et (ou)ALBI VILLENEUVE LA SUQUE CAMBON pour les autres

  • Par velossimo
  • Le lundi, 08 Avril 2013
  • Commentaires (0)

 andre-copie-3.jpg

20130407_110134.jpg

Salut

 

Plusieurs  copains  me  l'ont  dit  ce  dimanche  matin 7 avril: pour  eux, la journée serait  une journée  Vélo 100%.


Le matin, sortie  entre  nous, l'après  midi repos-canapé devant la TV  pour regarder Paris Roubaix et les efforts  des  forcats  de l'Enfer du Nord ou des Pavés  de l'Impossible. 


Les mêmes  copains  ont  dû en milieu  d'après  midi  se  régaler avec le  duo belge  et  suisse sur les derniers  kilomètres de la  course  mythique  et avec  la  victoire  de  Fabien Cancellara.Lequel, sauf erreur de ma  part , roule  en Spécialized comme quelques éminents membres  de  notre groupe adeptes de l'honorable maison saint  juérienne Philippe Andouard.


A moins  que  son changement  d'équipe  n'ait  entraîné un changement  de marque  de  vélo.En tout  cas, 3 victoires  sur Paris Roubaix et un enchaînement 2013 victorieux Tour  des Flandres-Paris Roubaix, chapeau Spartacus!


Le matin,la  météo moins  dissuasive  que  la  veille a fait grandir  notre habituel  groupuscule  de  grupettistes.Nous nous  sommes  finalement  comptés six  au Stadium puis  sept  au Pont  d'Arthès.


Ont rejoint le premier RV Jean Louis  le Basque aux doigts  d'or pour l'entretien des  vélos, Jean Marc de la Madeleine, Pélou le Mirandolais, Didier  le Duc de chevreuse, André A  L'Ex André de retour d'une  série  de  sorties solitaires  autour  de Saint Lary et moi l'écrivaillon permanent. 


En me  rendant  au Stadium, je  pense  avoir  aperçu, carrefour Pujol, Jean Louis  le Cathare ( sûr!) et JP (semble  t'il) rejoignant la  fine  équipe des  cyclos  du Théâtre. Groupe légendaire  réputé pas uniquement  pour son point  de  ralliement  mais  aussi  pour l'esprit de  compétition et le  goût de  la  gagne animant tous  ceux qui partent  ensemble  avant de  rentrer selon la pointe  de vitesse  finale  de  chacun.


Au Pont d'Arthès, Sébastien le Figaro  du Ventoux et son  vélo basco-saint  juérien nous attendaient . Sourire aux lèvres et  genou convalescent pour  l'un, cadre lustré  et pneus tout  neufs  pour  le  second.


On a pris  la  route  d'Ambialet  via Longouyrou. Mon  vélo Barnabé m'a mené  silencieusement  à  bon port, les  alertes  de  petit  bruit de vendredi  ayant  disparu. Un autre miracle  basque, certainement.


Halte ravitaillement  sur  le  pont  du Tarn,à proximité de l'hotel restaurant  de  mon ami Jean Pierre Saysset et  décision commune  de  pousser  jusqu'à Villeneuve. A  rythme  soutenu  (  et  bien soutenu  par  les  moins  entraînés, Jean Marc, André  et Sébastien!!)jusqu'au moment où la roue arrière d'un vélo s'est délestée de tout l'air  de  sa  chambre.


 Etonnant, étonnant  car  l'heureux élu est un acharné des soins permanents à  sa  machine.On mettra donc   la  crevaison sur  le  dos  d'une  voirie  départementale en souffrance d'un hiver trop irrégulier et de réparations homéopathiques.


Retour  de Villeneuve  sur Ambialet par la route  des  tunnels.Bonne allure  générale sous la  conduite  de Pélou, d'André  et  du duc de Chevreuse.On se régale même  si la metéo  stagne  autour  de 11 degrés. Sébas n'est pas le dernier à  rouler à bonne allure.


Jean Marc, Sébas  et Jean Louis rentrent  sur  Albi par la vallée  et Fabas-Fontlabour.Didier, André, Pélou et moi en profitons  pour  nous  offrir  la  côte  de la Suque avant  de rejoindre Villefranche et Cambon.


Mon trio d'accompagnateurs  vient  me  rechercher sur la partie  la plus méchante  de  la  Suque.Pour le  reste,le Duc sait élégamment donner un rythme d'ensemble faisant  remonter  la  moyenne  horaire.Personne  n'est  à la  rue  mais on arrive sur Albi autour  de midi.


André nous  avoue "  avoir  son  compte" en raison  de  son faible  kilométrage  déjà  accompli mais  je  puis  témoigner  qu'il  sait  toujours  prendre  de  longs et puissants  relais .


Pélou  nous  a  fait  du Pélou.Comme  d'hab.Régularité, régularité, aucun signe  apparent  de  souffrance.On pourrait  l'appeler La  Force Tranquille sans usurpation aucune!


On a évoqué  à  un moment  ou  un autre  la  défaite , hier  soir,  du Sporting contre Narbonne et son demi  de mêlée particulièrement  hargneux!On a aussi un peu  parlé nappes  phréatiques  car, quelques soient  les récents  parcours empruntés  par les  uns  ou  les  autres, la  conclusion  est  la  même:les bas  côtés  des  routes  et  de  nombreuses parcelles de   champs sont  encore emplis  d'eau.Curieusement, ou pas  du  tout, personne  n'a  abordé la catastrophe cahuzacienne.


En ce  jour  de Paris-Roubaix, notre rando Albi-Villeneuve-La Suque-Villefranche-Cambon-Albi nous a  fait  partager  de  bonnes  sensations. Stars et grupettistes ,merci de ces moments!

 

MICHEL


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×